Phyxo

Accueil | Tags | Archives | Contact

Et encore un sous-domaine

Après le blog, le service de téléchargement, le site de présentation, la démonstration, voici désormais le site des extensions (plugins, thèmes et langues). Ce site est basé sur PEM.

Ce site permet des contributions faciles au cœur de Phyxo sans en modifiant le code. Il est possible d'y déposer des thèmes, des plugins ou de nouvelles langues.

Un embryon de site

J'ai commencé à faire un site. Il y a peu de contenu et le design ne me plait pas. Mais en attendant mieux ou différent ce sera toujours mieux que rien. Ayant acheté un nom de domaine, il y a de nombreux URL à connaître ou à découvrir :

Et pour le même prix, j'ai ajouté une page de contact

J'ai essayé d'utiliser les pages github pour faire le site de Phyxo mais soit je ne suis pas assez patient, soit j'ai râté quelque chose car je n'ai pas réussi à faire pointer www.phyxo.net vers nikrou.github.io/phyxo. Sur le papier, cela semblait sympa de pouvoir gérer le site comme une branche du dépôt git. Tant pis. Pour le moment je synchronise à la main !

Dans quelle direction aller ?

Voilà un peu plus de 6 mois que j'ai entrepris de faire un fork de piwigo. J'ai créé un dépôt git et j'ai commencé à modifier le code. Mes premiers ajouts ont été la restauration du support multibase qui m'était cher; à savoir Mysql, PostgreSQL et SQLite. J'ai intégré pas mal de tests unitaires en utilisant atoum, mais aussi fonctionnel en utilisant Behat.

J'ai sorti plusieurs versions et je pense que maintenant cela fonctionne plutôt bien.

Ma question maintenant est de savoir si le jeu en vaut la chandelle. Tout cela me plait, ce n'est pas le problème. Mais quel que soit le jeu auquel on joue, jouer seul cela va un moment ! Certains utilisateurs ont dû tester mais les retours sont très très peu nombreux. Du coup je me demande si je dois continuer. Ce ne sont pas les idées qui me manquent ! Comme d'habitude, comme pour beaucoup de développeurs, le problème principal est le temps. Et oui les journées ne font que 24 heures !

Quoi qu'il en soit, une tâche, que je repousse sans cesse s'impose : faire un site, même minimal.